Newsletter Cyclann, pôle recherche et ingénierie – Thèses encadrées ou dirigées par Cyclann

La demande d’adhésion de Cyclann à l’Ecole Doctorale ED3M (Matières, Molécules, Matériaux-Université Bretagne Loire) a été retenue par le comité de sélection réuni fin 2018.

Thèses co-encadrées ou dirigées par Cyclann en poursuite

Projet sur la réutilisation d’huiles comme ressource valorisable

  • Doctorante : Margaux LHUISSIER (Bourse CIFRE entreprise CHIMIREC, Co-encadrement : A. KANE, UniLaSalle Rennes – A. AMRANE Université Rennes1- J-L. AUDIC, Université Rennes1, Directrice de thèse : A COUVERT, ENSCR) – projet ECOV (2016-2019)

Ce projet propose la réutilisation d’huiles collectées par une entreprise de collecte et de recyclage d’huiles usagées. L’objectif étant de capter les COV émis sur leur site, tout en prévoyant leur valorisation concomitante. Le but étant de transformer ce qui était jusqu’ici considéré comme un déchet en une ressource valorisable sur site et à moindre coût. Le projet ECOV s’inscrit dans un contexte de lutte contre la pollution atmosphérique et en particulier dans la limitation des rejets de COV et des molécules odorantes. En plus des enjeux environnementaux, le projet présente des enjeux économiques liés à une baisse de l’investissement dans le procédé et une diminution du coût de fonctionnement grâce à une régénération de l’absorbant, rejoignant ainsi les grandes préoccupations du développement durable.

Valorisation des co-produits de l’industrie agro-alimentaire en éthanol

  • Doctorante : Alaa SALMA (Direction H. Djelal, co-encadrement A. Amrane UR1, Florence Fourcade UR1, en partenariat avec l’ENSCR) – bioproduction de molécules plateformes par fermentation et électrofermentation (2017-2020)

La valorisation de matières premières secondaires par fermentation s’accompagne de nombreux métabolites qui peuvent être valorisés en énergie (éthanol, H2, CH4) mais aussi en matière (glycérol, acide succinique …). Le procédé de fermentation à partir de biomasse permet la production de composés organiques qui seront impliqués dans d’autres procédés industriels. Ces molécules « plateformes» sont souvent des molécules bioactives à usage thérapeutique, cosmétique ou alimentaire.

C’est dans ce cadre, qu’une enseignante chercheure (H. Djelal, 30 %) participe à l’Appel A Projet :  Action Incitative « Défis Scientifiques Émergents 2018 » sur la “Production de bioethanol et de molécules plateformes par voie fermentaire-séparation et récupération du produit d’intérêt” (2018-2019). Le porteur du projet est l’UMR CNRS 6226 – ISCRennes. Ce projet consiste à valoriser des co-produits de l’industrie agro-alimentaire en éthanol et en molécules plateformes par voie fermentaire. Afin de séparer et de récupérer les molécules d’intérêt une étape de séparation est nécessaire. Différents procédés de séparation membranaires sont envisagés seuls ou en cascades comme la microfiltration ou la distillation membranaire.


En 2018, Cyclann a accueilli deux doctorantes pour des stages de perfectionnement :

  • Djouza Haddouche du Laboratoire de la réaction USTHB-Alger (direction M. Chabani) qui travaille sur la dégradation par le procédé photo-Fenton d’un micropolluant d’origine pharmaceutique (encadrement H. Djelal).
  • Lamis Khelifa du Laboratoire des sciences du génie des procédés industriels USTHB-Alger (Z. Salem) et qui travaille sur la valorisation par digestion anaérobie des effluents d’élevage et des biodéchets. C’est le deuxième séjour de Mme Khelifa au Laboratoire Cyclann (encadrement H. Djelal).

D’autre part un co-encadrement non formalisé (H. Djelal) du doctorant Hichem Zeghioud s’est achevé par sa soutenance à l’Université de Badji Mokhtar-Annaba Algérie (N. Khellaf, direction de thèse). L’ENSCR a aussi participé activement à l’encadrement du doctorant (A. Amrane et A.A. Assadi). La thèse a porté sur Etude de la dégradation photocatalytique et de la biodégradation de colorants présents dans les effluents industriels – Intérêt du couplage de procédés physico-chimiques et biologiques (2015-2018).

L’équipe Cyclann accueille également Amira Almansba, doctorante en cotutelle de l’USTHB-Alger (Direction thèse : Noureddine NASRALLAH). Elle travaille sur l’étude de la dépollution d’eaux usées par des procédés d’oxydation avancée. En amont de l’étude sur la dégradation photocatalytique de polluants émergents dans l‘eau, ce travail s’intéressera à l’élaboration/design de matériaux photocatalytiques (écologiquement compatibles et économiquement viables) et à leurs caractérisations. La faisabilité du traitement de surface des catalyseurs par plasmas froids afin d’améliorer leurs activités photocatalytiques sera également étudiée. Ce travail sera réalisé en grande partie à UniLaSalle EME et sera encadré par A. Kane (co-encadrant- UniLaSalle-EME), Abdetif Amrane (Directeur thèse- ENSCR) & Aymen Assadi (co-encadrant-ENSCR). Ce travail verra la contribution de P. Bonnet (MCF HDR de l’Institut de Chimie de Clermont Ferrand) qui apportera son expertise « matériau » sur le sujet.