Newsletter Cyclann, pôle recherche et ingénierie – Edito

Rétrospective 2018

Pôle recherche : Aude Valérie JungUne nouvelle année vient de s’écouler et une petite rétrospective des principaux faits marquants et évènements majeurs pour l’équipe Cyclann s’impose. Pour cette année, la recherche menée a vu plusieurs avancées autour du développement et de l’optimisation des systèmes de gestion des effluents et des ressources en permettant notamment la valorisation de leur contenu matériel et énergétique et la limitation de leurs impacts et nuisances. Avec une « recherche action » toujours forte, de nouveaux partenariats privés et publics ont ainsi pu se développer, participant à la mise en œuvre des démarches et politiques d’économie circulaire.

De nouveaux projets pour développer et optimiser les procédés de traitement

Plusieurs projets ont permis de développer et optimiser les procédés de traitement – procédés biologiques, chimiques, physico-chimiques, voire couplés – de divers produits pour lesquels les solutions n’existent pas ou ne sont pas satisfaisantes d’un point de vue environnemental et sanitaire, par exemple autour de la question des contaminants biologiques présents dans l’air (projet AIRCOOL-tremplin Carnot Agrifood). Des projets portant sur la fermentation et la bioproduction de molécules à haute valeur ajoutée font également partie des compétences développées sur le site de Rennes et plusieurs thèses, dirigées par les enseignants-chercheurs de l’équipe ou accueillis en stages de perfectionnement, alimentent les résultats de l’équipe pour cet axe (projet sur l’Action Incitative Défis Scientifiques Émergents 2018, thèse Alaa Salma). Ces études croisent la thématique innovante de l’intensification des procédés. Celle-ci consiste, par le développement de méthodes, de techniques et d’appareils adaptés, à concevoir des procédés plus compacts et plus économiques dont la capacité de production est de plusieurs fois supérieure à celle d’un procédé conventionnel. Il s’agit de produire plus et mieux en consommant moins, en utilisant de nouveaux modes opératoires avec les équipements existants ou bien en utilisant de nouveaux équipements basés sur des principes scientifiques qui conduisent à de nouveaux modes ou échelles de production.
La problématique de l’insertion des procédés de gestion des effluents au sein de systèmes cohérents est également une question à la recherche de l’équipe. Il s’agit de caractériser les flux et stocks en amont et en aval des procédés afin d’identifier les modes de valorisation matière ou énergie les plus pertinents au sein d’un système d’acteurs et d’un territoire donné. La valorisation doit en effet s’inscrire au sein de filières économiques et répondre aux enjeux environnementaux de territoires, et notamment aux phénomènes croissants de raréfaction de ressources à l’échelle mondiale. Les systèmes de gestion des effluents et déchets peuvent également engendrer la mise en œuvre de synergies ou symbioses entre activités économiques par la mutualisation de traitement ou des échanges de matières ou d’énergies (projets OPTIMISME et BIMGC-ADEME).

Bienvenue aux nouveaux enseignants-chercheurs !

L’arrivée de 2 nouveaux enseignants-chercheurs (Karine Dufossé et Vincent Augiseau) sur ce volet d’évaluation environnementale permet de poursuivre les travaux engagés sur cette thématique.

Belle année 2019 !

Aux portes de 2019, l’équipe Cyclann vous envoie ses meilleurs vœux de réussite pour la nouvelle année et reste à votre écoute pour toute envie de partenariat, montage de projets ou création d’événements !

Aude-Valérie Jung, Directrice de la recherche Cyclann