[Retour sur…] Les RDV de l’Économie Circulaire

Les RDV de l’Économie Circulaire se sont tenus le 29 mars 2019 à Unilasalle Rennes – Ecole des Métiers de l’Environnement.

Ils ont rassemblé une quarantaine de professionnels ainsi qu’une cinquantaine d’étudiants de l’école. Cette journée d’échanges annuelle est consacrée à l’actualité de ce concept, « principe d’organisation économique visant à découpler la création de valeur sociétale de l’impact sur l’environnement, à travers une gestion optimisée des ressources » (Institut National de l’Economie Circulaire).

L’Économie Circulaire vise à répondre à quatre objectifs de développement durable : accès à des emplois décents (8), innovation et infrastructures (9), villes et communautés durables (11) et consommation responsable (12) selon le Ministère de la Transition écologique et solidaire.

 

Présence d’acteurs en faveur de l’Economie Circulaire à l’échelle nationale et régionale

Les deux tables rondes organisées le matin ont réuni 9 invités qui ont présenté leur contribution à la mise en œuvre d’un nouveau cadre politique en faveur de l’Economie Circulaire aux échelles nationale et régionale ainsi que des exemples d’actions innovantes menées dans le Grand Ouest. De plus, l’innovation et les évolutions des métiers et compétences induites par la mise en œuvre de démarches d’Economie Circulaire ont été illustré par le cas des secteurs du bâtiment et des travaux publics. Trois ateliers organisés dans l’après-midi ont donné l’occasion à des échanges nourris sur la contribution des réseaux d’acteurs, le développement et l’organisation des compétences au sein de projets et l’apport de la R&D.

Merci à tous les participants d’avoir animé la matinée :

Nathalie Boyer, ambassadrice de l’Economie Circulaire auprès du Ministère de la transition écologique et solidaire

La présentation par Nathalie Boyer, ambassadrice de l’Economie Circulaire auprès du Ministère de la transition écologique et solidaire, a permis de prendre la mesure des ambitions de la Feuille de route nationale lancée le 23 avril par le Premier ministre. L’atteinte des objectifs de réduction des consommations de matières et d’émissions de déchets s’appuiera sur un large registre d’action, dont : une amélioration de la commande publique, l’évolution et extension des filières REP, la mise en œuvre de dispositifs incitatifs ou fiscaux. Des engagements volontaires ont été pris dès le mois de juin 2018 et des mesures d’ordre législatives adoptées au deuxième semestre 2019.

Les objectifs de la Région Bretagne

L’intervention de la Région Bretagne, au travers de la Breizh Cop et de la Feuille de route régionale de l’Economie Circulaire en cours d’élaboration montre l’importance de l’économie circulaire en Bretagne. De multiples acteurs dont la DREAL, l’ADEME, la CRESS, ou encore la Chambre des Métiers et de l’Artisanat font partie de la feuille de route de la Région. Cette dernière fixe des objectifs ambitieux et soutien des initiatives au travers d’appels à manifestation d’intention en faveur de l’économie circulaire (trentaine de lauréats). La Feuille de route régionale, initiée en janvier 2019, est en phase de co-construction et concertation d’avril à juin, avant la création d’un plan de mise en œuvre opérationnel de juillet à octobre.

Les actions menées par l’Institut National de l’Economie Circulaire, le Comité 21 Grand Ouest et la Région Bretagne

Les exemples d’actions présentés par l’Institut National de l’Economie Circulaire, le Comité 21 Grand Ouest et la Région Bretagne ont montré que le concept d’Economie Circulaire donnait d’ores et déjà lieu à des réalisations. Parmi celles-ci deux projets portés par des étudiants de l’école ont été mis en avant par les intervenants : Hélicity, construction modulable à faible impact environnemental mené par trois étudiants en formation ingénieur, et le projet pour la valorisation des déchets des entreprises porté au sein d’OASIS Environnement par un étudiant du Mastère Spécialisé Economie Circulaire.

Des besoins en formations spécialisées en Économie Circulaire auxquels répond le Mastère Spécialisé® de UniLaSalle Rennes – EME

La mise en œuvre de l’Economie Circulaire est porteuse de création d’emplois : 300 000 emplois supplémentaires pourraient être créés en France, y compris des métiers nouveaux. Le groupe de travail Emploi-compétences-formation lancé en septembre 2018 dans le cadre de l’élaboration de la feuille de route nationale a identifié des métiers à enjeux vers lesquels s’orientent les étudiants d’Unilasalle Rennes : ingénieur éco-conception, animateur écologie industrielle et territoriale. L’Economie Circulaire implique également une évolution des métiers actuels à laquelle participe le Comité 21 Grand Ouest au travers de la formation de développeurs économiques.

Table -ronde et présentation des actions dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics

Les présentations des 4 intervenants de la seconde table ronde ont attesté d’une telle évolution dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics, secteurs présentant de forts enjeux environnementaux. La transition de l’activité de recherche et études du BRGM depuis les ressources primaires vers les ressources secondaires ainsi que les actions menées par la Fédération Française du Bâtiment Bretagne en faveur d’une réduction des impacts environnementaux et du développement de filières de valorisation de déchets de chantiers en sont de bons exemples. De même les activités nouvelles portées par Cycle Up, plateforme d’échanges en faveur du réemploi de matériaux co-fondée par une ingénieure diplômée d’Unilasalle Rennes, ou encore Bâti Récup’, collectif associatif et atelier de maîtrise d’œuvre créés par deux architectes pour le réemploi de matériaux dans le territoire rennais.

Voir la présentation de BRGM Voir la présentation de FFB Voir la présentation de Cycle Up Voir la présentation de Bâti Recup’

 

L’ADEME soutien les projets innovants qui met en oeuvre les démarches d’Économie Circulaire

La clôture de la matinée par l’ADEME a rappelé l’urgence de l’action et montré la nécessaire recherche d’une articulation entre les différentes échelles d’action, de l’Europe à la région, que vise cet organisme dans ses missions. L’ADEME agit notamment au travers du soutien des projets innovants au travers de financements. Le Grand Ouest est un territoire favorable pour la mise en œuvre de démarches d’économie circulaire et porteur d’ambitieux projets d’avenir.


Des ateliers innovants de réflexion collective

L’après-midi de ce RDV de l’Economie Circulaire invitait les professionnels, enseignants-chercheurs et élèves de Mastère Spécialisé de l’Ecole à réfléchir autour de 3 pistes d’actions :

  • Les réseaux d’acteurs de l’Economie Circulaire : rôles et facteurs clés de succès (atelier animé par les étudiants de Mastère Spécialisé Economie Circulaire)
  • Les compétences pour les projets d’Economie Circulaire : les développer et les réunir (atelier animé par Mme Ricordel, enseignante-chercheure)
  • L’innovation dans les démarches de l’Economie Circulaire : la R&D pour impulser et soutenir les projets (atelier animé par Mme Jung, enseignante-chercheure et directrice du pôle Cyclann)

Les ateliers en images :